Concrètement

L’année Meryemana repose sur 4 piliers

Capture d’écran 2015-12-18 à 15.37.56Boire à la Source

« Le rocher qui les accompagnait, c’était le Christ » 1 Co 10,4

bibleC’est la Parole de Dieu qui nous révèle à nous-mêmes et nous éclaire le chemin : nous nous mettons à son école en apprenant à prier avec l’Evangile et en y persévérant chaque jour dans le cœur à cœur de la prière.
La Bible est lue en son entier pendant les neuf mois de Meryemana : « topos » d’introduction, moments de partage en groupe.
Eucharistie chaque jour.

 Entendre et servir les appels du monde

« J’ai à moi un peuple nombreux dans cette ville » Actes 18, 10

accompagnement-ScolairePlusieurs demi-journées par semaine, sont consacrées à du bénévolat en lien avec les partenaires associatifs de la ville et de la paroisse, en fonction des attraits et des compétences de chacune : accompagnement éducatif, entraides de proximité, catéchèse, visites, etc.

Capture d’écran 2015-12-18 à 15.38.20  Se former humainement et spirituellement

« Marie retenait tous ses évènements et les méditait dans son cœur » Luc 2, 19

Il s’agit d’approfondir sa foi

  • introduction à la lecture suivie de la Bible,
  • approfondissement du Credo,
  • découverte de figures de saints et de saintes et de leur spiritualité aujourd’hui

et de grandir dans la compréhension de quelques enjeux du monde multiculturel dans lequel nous vivonsInterreligieux-Croix-croissant-étoile

  • qu’est-ce qu’agir en chrétien ?
  • comment vivre la rencontre dans la ville ? au sein d’un monde multiculturel, inter-religieux ?
  • Des chemins de croissance personnelle s’ouvrent aussi à travers l’activité bénévole, des sorties culturelles, une pratique sportive et/ou artistique…

Capture d’écran 2015-12-18 à 15.38.49  Habiter ensemble et construire une vie fraternelle

« A ceci tous vous reconnaîtront pour mes disciples :
à cet amour que vous aurez les uns pour les autres » Jn 13, 35

P1030167+Elle se tisse à travers tous les détails :

  • les tâches du quotidien qui offrent autant d’occasions de faire attention aux autres et d’assumer la part de responsabilité qui nous revient !
  • la gestion du budget de la maison et de l’argent mis en commun
  • la participation aux décisions qui concernent la vie communautaire : invitations, sorties, travaux ou projets menés en commun…

La vie commune est pensée ensemble dans ses différentes dimensions de travail et de loisir, de temps ordinaire et de fête, d’ouverture au quartier et aux amis, etc.

C’est où ?

En Ile de France, dans le diocèse de Pontoise (95) : après avoir commencé à Saint Leu la Forêt pour la première promotion, c’est à Ermont depuis la rentrée 2016 une ville moyenne de banlieue parisienne, dans une maison en bordure de quartiers populaires et proche d’une station du RER avec un accès facile aux cours des facultés Jésuites de Paris (Centre Sèvres) et une participation aux activités de bénévolat existant sur la ville.

Combien cela coûte ?

Le prix de revient annuel est d’environ 9000 euros pour les 9 mois de la session, tout compris. (Les trajets de vacances et ceux de retour en famille lors des week-ends libres restent à la charge des jeunes).

Pour les jeunes le minimum demandé est entre 1200 à 1800 euros pour l’année. Ce minimum peut sembler élevé pour certaines. D’autres peuvent bien davantage. C’est pourquoi chacune est invitée à réfléchir en conscience à ce qu’elle peut mettre dans l’aventure. Toutes les situations sont accueillies dans un esprit de partage évangélique.

Comment équilibrer le budget ? Meryemana compte sur des dons et les jeunes accueillies sont invitées à solliciter leur entourage au titre du parrainage de la maison .